« Le mieux est l’ennemi du bien », à ce qu’on dit. En voulant bien faire les choses, il nous arrive d’obtenir un résultat contraire à nos attentes.

Les adeptes du développement personnel nous mettent en garde contre les dangers du perfectionnisme, notamment sur notre estime de soi.

Permettez-moi de vous parler du culte de la performance, de ses conséquences néfastes que cela peut engendrer sur notre bien-être et notre confiance en soi et des façons de se débarrasser de cette manie.

Développement personnel, haro au culte de la perfection !

Développement personnel, pas d’excès de zèle

La toute première manifestation du perfectionnisme est l’excès de zèle. Quand vous êtes animé par l’excès de zèle, vous avez tendance à vous appliquer dans tout ce que vous faîtes, et parfois même jusqu’à vous exténuer.

L’excès de zèle se remarque déjà en famille. Une mère de famille qui a du zèle cherche par exemple à faire elle-même toutes les tâches ménagères sans prendre une pause. Un père de famille plutôt dynamique a tendance à se tuer au travail afin de gagner beaucoup d’argent ou encore gagner la confiance de ses supérieurs hiérarchiques.

L’excès de zèle est caractéristique du perfectionniste. Il peut engendrer des problèmes physiques et psychologiques, notamment lorsque la personne a tendance à travailler excessivement.

Développement personnel, arrêter de vouloir plaire à tout le monde

Le perfectionnisme peut résulter d’un désir de plaire à tout le monde. A la maison comme au travail, la personne fournit un effort considérable afin de plaire à son entourage.

Avec cette approche, une personne perfectionniste se sent heureuse lorsqu’on lui fait des compliments. Il arrive toutefois que tout donner ne s’avère pas toujours suffisant. Ainsi, la personne encline au perfectionnisme peut être triste. Cela peut avoir un impact significatif sur sa confiance en soi et sa volonté d’agir.

Laissez-moi vous préciser que les professionnels du développement personnel nous conseillent de ne pas espérer la reconnaissance des autres vis-à-vis de nos agissements. Ce n’est pas une bonne raison pour se tuer à la tâche.

Développement personnel, tenir compte des méfaits de la quête de la perfection

La quête de la perfection n’est pas une bonne chose. Bien évidemment, les personnes qui veulent réussir dans leur vie doivent avoir la volonté de travailler. Néanmoins, toujours vouloir que les choses soient parfaites est une erreur.

Le perfectionnisme peut être à l’origine d’une fatigue généralisée, du stress et aussi de la dépression. Les experts en développement personnel nous invitent à nous méfier de ce désir de toujours viser la perfection.

En somme, le perfectionnisme est un comportement à ne pas entretenir. Face à un échec ou suite à un effort démesuré, la personne cultivant le perfectionnisme peut voir sa santé se dégrader.

Que nous proposent les adeptes du développement personnel pour nous débarrasser de nos tendances perfectionnistes ?

  1. Pas d’excès de zèle
  2. Ne pas nourrir le désir de plaire aux autres
  3. Retenir que la tendance à l’effort démesurée du perfectionniste peut engendrer des problèmes de santé divers.

Moi, je suis convaincue que le perfectionnisme n’est pas bon pour ceux qui veulent entretenir leur bien-être. L’essentiel je pense, c’est de subvenir à ses besoins quotidiens et d’essayer de vivre le bonheur.

Développement personnel, haro au culte de la perfection !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *