Peur de prendre la parole en public Ce moment arrive forcement preparez vous des maintenant

Peur de prendre la parole en public ? Ce moment arrive forcément, préparez-vous dés maintenant !

Vous avez peur de prendre la parole devant plusieurs personnes ? Alors qu’un moment comme celui là arrive forcément un jour ou l’autre dans notre société.
Imaginez que vous devez faire un discours pour votre anniversaire, porter un toast, animer une réunion, être témoin dans un tribunal, il y a énormément d’occasions pour prendre la parole !
Alors, apprenez dés maintenant comment gérer une situation comme ça !
Pour certaines personnes, juste l’idée de savoir qu’ils doivent parler à la fin d’un repas vont avoir peur et ne vont pas profiter d’un superbe moment avec leurs proches !
C’est votre cas ? Et bien, voyons comment changer ça !

Il existe plusieurs techniques à connaitre pour réussir à captiver un public, ou tout simplement éviter de stresser.

On va distinguer deux étapes :

  • La préparation
  • L’action

Aujourd’hui, nous verrons en détails la préparation.

Préparez-vous pour réussir !

Comme un sportif de haut niveau avant une compétition, la 1ère étape est la préparation.
Elle se déroule sur plusieurs mois voir années pour un grand sportif.
Mais, pour un discours, il suffit de vous y prendre deux jours avant, voir même quelques minutes si tous vos outils sont déjà prêt !

Préparez ce que vous avez à dire, comment va se dérouler votre prise de parole, et gérer votre stress.

Préparez ce que vous avez à dire

A moins que vous ne soyez un professionnel de l’improvisation, je vous conseille de réfléchir avant à ce que vous allez dire.

Pas de feuilles en mot à mot !
Le par cœur est le meilleur moyen pour garder votre nez dans vos feuilles. Alors que regarder votre public est la 1ère règle à respecter.

Vous avez le choix, une prise de note avec tous les points importants, un organigramme ou encore une carte mentale.

Parler en public arrive un jour ou l’autre, soyez prêt !

Visualisez !

Visualisez-vous en train de prendre la parole. Si vous ne l’avez pas lus, j’ai écris un article complet sur la visualisation, régalez-vous ! ;)

Un exemple de visualisation :

Vous vous levez. Vous êtes prêt.

Vous connaissez votre discours, vous savez quoi dire.

Votre public vous regarde, vous êtes calme. Prenez le temps d’établir un contact visuel avec certains d’entre eux, souriez. Et, comme vous le voyez, ils vous rendent votre sourire.

Vous avez confiance en vous. Car vous en êtes capable !

Là, vous commencez à parler. Les mots s’échappent de votre bouche. Vous avez réfléchis à votre discours avant, donc vous le connaissez bien.

Votre carte mentale est prête. De temps en temps, vous jetez des coups d’œil furtifs dessus.

Quelques fois, vous gardez un léger silence. Juste assez pour respirer.

Vous continuez de parler, votre public reste concentrer sur vous.

Vous venez de finir votre discours, bravo !
Votre public vous applaudit, vous leurs souriez, et vous pouvez être fier de vous ! Encore bravo !

Avec 5 visualisations, matin et soir, donc 2 jours avant et une quelques heures avant votre discours, vous arriverez à quelque chose de génial !

Dans la visualisation que je vous ai présenté, je vous vouvoyez. Mais, quand vous le faite, restez associé.
C’est à dire, voyez le public par vos yeux, entendez les applaudissements par vos oreilles et ressentez à quel point vous êtes calme.

Gérez votre stress

Il existe plusieurs techniques de visualisations qui permettent de gérer votre stress.
D’ailleurs, je vous en dévoilerais quelques unes très bientôt !

En attendant, je vous conseille 2 choses :

Un ancrage de calme. Je vous explique la procédure ici.

Et un cercle d’excellence. Là aussi, tout est expliqué !

Pour le cercle d’excellence, je vous conseil de le faire apparaitre directement à l’endroit où vous devez prendre la parole.
Pourquoi ? Pour être sûr que vous restiez dedans, au moins au début

Un second conseil, le cercle d’excellence permettra d’une part de vous calmer, mais en plus de vous motiver !
Mieux vaut être toujours motivé quand on sait que l’on doit faire quelque chose, non ?
Plutôt que de rester à prier et à angoisser, non ?

Voilà pour la phase de préparation !

1 Comment

LEAVE A COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *